Skiing

Levi

by Ève Routhier on November 17, 2012
This article originally appeared on Ève's personal website.
Voilà, la première course de la saison, ma première course depuis ma blessure, ce moment tant attendu est enfin arrivé.  Il y a déjà une semaine je me retrouvais en effet dans le portillon de départ après près de 11 mois.
 
Nous sommes arrivées à Levi, en Finlande, jeudi dernier sur l’heure du midi.  Pour nous délier les jambes, les entraîneurs avaient prévu une séance de ski en fin d’après-midi.
 
Comme Levi se trouve au-dessus du cercle polaire, le temps d’ensoleillement l’hiver est moindre.  Vers 15 h, le soleil commence à descendre à l’horizon et vers 16 h, comme vous voyez sur la photo, on skie dans le noir!  Les lumières sur la piste doivent être allumées en permanence!
 
Vendredi, après une courte séance d’entraînement le matin, nous avions le ski libre sur la piste de course.  Avant chaque course en Coupe du monde, habituellement la veille, nous sommes autorisées à skier, sans piquet toutefois, sur la piste de course.  Ça nous donne ainsi une bonne idée du terrain, de la surface et des conditions de neige pour le lendemain.
 
Nous avons une demi-heure pour faire le plus de descente possible sur la piste de course.  Une à une, nous passons par le portillon de départ.  À mon tour d’y aller!
 
Plus la course approche, plus on sent la fébrilité au sein de l’équipe.  Pour terminer la journée, nous avons notre préparation d’avant-course en gymnase, quelques exercices de saut, d’agilité et de rapidité.
 
Finalement, samedi matin arrive!  Jusqu’à présent, je gère assez bien mon stress.  En fait, c’est plus de l’excitation de finalement pouvoir compétitionner et de me mesurer de nouveau aux filles de partout dans le monde.  72 filles ont pris le départ et je portais le dossard 44.
 
Malheureusement, en croisant l’arrivée, le tableau affichait 33 à côté de mon nom et pour faire la deuxième manche, on ne retient que les 30 premières… J’étais déçue.  Dans le parcours, je n’ai pas su prendre le rythme dès les premiers piquets et j’aurais définitivement pu attaquer davantage.
 
Mais bon, la glace est maintenant brisée! Je me suis “dérouillée”, j’ai retrouvé le mode “course” et même si ça n’a pas été extactement comme je le voulais, j’en retiens du positif.
 
À l’arrivée, pendant la deuxième manche, encourageant le reste de l’équipe.
 
Félicitations à Mitch (10e), Erin (14e) et Britt (28e – et premier résultat en Coupe du monde!) pour ce beau début de saison!

Cette année, à défaut d’avoir pu embrasser un renne (comme il y a deux ans), j’ai finalement rencontré le Père Noël en personne!

 



 

Quelques photos en action
 
(Gio Auletta, Pentaphoto/Alpine Canada)
 
(Gio Auletta, Pentaphoto/Alpine Canada)
 
(Gio Auletta, Pentaphoto/Alpine Canada)
 
À la maison depuis lundi soir, j’ai eu tout juste le temps de faire mon lavage et me voilà déjà en train de refaire mes valises. Prochain arrêt : Colorado, USA, ce dimanche en vue de la prochaine Coupe du monde le 25 novembre!
 
À suivre…

More from Ève Routhier